Matérnité

Mon accouchement

IMG_4135

1 mois et demi après son arrivée, je trouve enfin le temps de vous écrire un article sur mon expérience de l’accouchement. Les amies et celles qui me suivent sur Instagram sont déjà au courant: notre petite Elena nous a rejoint avec ses 4kg290 et ses 55cm le 12 Juin 2016 à 6h50, soit à 1 jour du terme prévu le 13.

Bien sûr tout le monde le sait, aucun accouchement n’est similaire, c’est donc juste un retour d’expérience, que je trouvais toujours intéressant à lire lorsque j’attendais le mien. Pour celles qui rêvent de paillettes, passez votre chemin, le mien a regroupé presque tout ce que je redoutais …

Ma grossesse était le genre sans contractions, enfin peut-être 1 ou 2 par jour vers la fin, mais absolument pas douloureuses. Puis le 10 Juin, soir de match de l’ouverture de l’Euro oui, j’avais envie de manger une pizza. LOL. Quelle idée! Moi, grande fan de foot que je suis -__- j’avais oublié que c’était jour de match et que bien sûr, le camion du coin serait prit d’assaut. On a donc attendu facile 1h au camion nos pizzas, debout pour la plupart du temps, et après manger, j’ai commencé à ressentir les premières contractions. Rien de bien terrible, je suis allée me coucher après le match, et endormie sans problèmes. Puis vers 5h je me suis levée pour aller faire pipi et des contractions irrégulières mais fréquentes ont vraiment commencé. J’avais acheté un ballon chez Decathlon 3 jours avant et je ne regrette franchement pas, il n’y a que sûr le ballon que j’arrivais à calmer les douleurs, bien qu’encore très gérables à ce stade là. Les contractions ont commencé à se rapprocher (4 min), je suis donc allée prendre ma douche, puis j’ai demandé à Mr de prendre la sienne pour le départ à la maternité. Nous sommes arrivés tranquillement vers 13h. Une sage femme nous a pris en charge tout de suite et premier examen = première appréhension: « vous êtes à 2cm » … Après 8h de contractions, je n’avais gagné qu’un petit centimètre …

Je vais raccourcir un peu le récit car sinon vous aurez 150 lignes à lire ^^’ Bref, la sage femme hésite à nous renvoyer chez nous, mais me fait finalement une perfusion de spasfon. Que dalle, en même temps le spasfon n’a jamais vraiment marché sur moi…

20h15: Je suis entre 3-4cm, on me pose la Péridurale. Alléluia! Je revis! Les jambes toutes « numb » et plus de douleurs jusqu’au milieu du ventre.

Deuxième appréhension: La péridurale a ralentit le travail, j’ai gagné qu’un demi centimètre après 2h, la sage femme me pose donc une perfusion pour accélérer les contractions, et vient me percer la poche des eaux 1h plus tard.

Troisième appréhension: J’avais pas assez appuyé sur le bouton de la péri, la douleur revient, et pas qu’un peu! L’infirmière anesthésiste vient donc m’injecter un produit supplémentaire, et change la première seringue de péri écoulée.

Quatrième appréhension: Cette fois-ci, la péri ne fait effet qu’à gauche. Elle me demande donc de me mettre sur le côté droit pour faire couler le produit. Sauf que, le cœur de bébé ralentit à 90 donc la sage femme rapplique en vitesse pour me tourner … bébé va bien mais je douille.

J’ai donc droit à une deuxième injection spéciale. J’ai toujours mal. Les « niveaux » ne remontent pas (Là où pour la pose de la péri je ne sentais pas le tube froid, je le sens jusqu’au bassin). Pendant ce temps, je gagne quand même des centimètres. L’anésthésite revient cette fois-ci, pour l’injection de la dernière chance avant de retenter la pose de la péri, elle ne comprend pas pourquoi ça ne fonctionne pas sur moi alors qu’elle est persuadée l’avoir bien posée. Cette fois-ci oh miracle, la douleur part, je revis, je dors un peu surtout (enfin pas facile avec le tensiomètre qui me défonce le bras toutes les 5 min), on est déjà dimanche … Je veille à bien appuyer sur le bouton dès qu’il devient vert, sauf que 2ème seringue vide (le flux continu). Ils viennent m’en mettre une troisième.

La sage femme m’examine, on est à 9,5, la fin approche. Elle me met dans la position que je ne supporte pas, sur la coté une patte en l’air dans l’étrier. Je sens que ça pousse ça pousse, la douleur revient, j’appelle. Ok on est à 10. J’ai regardé baby boom comme toute nana enceinte de 9 mois, ça y est je vais pouvoir pousser!! Et bien non, la sage femme me dit que ça serait bien d’attendre 2-3h qu’elle s’engage… sauf que la douleur est là. J’ai donc continué à appuyer sur ce bouton de péri mais rien à faire, je sentais toutes les contractions, et surtout que ça poussait … Puis 2h plus tard donc, j’ai enfin eu le droit de pousser! Oui mais la 3ème seringue de péri est terminée et ils ne peuvent pas m’en redonner, je vais donc devoir accoucher sans péridurale. Je ne pourrais pas dire si on pousse « mieux » car on sent tout, mais en tout cas, on donne toutes ses forces pour que la douleur s’arrête dès que possible …

J’en suis à combien? Cinquième appréhension: je sens l’épisiotomie et j’hurle pour la première fois. Mais à partir de là tout est allé très vite, la tête de bébé sort enfin, on me demande de pousser pour les épaules et dans ma tête « oui mais le Gyneco m’avait dit de surtout pas le faire pour éviter la déchirure … trop tard, ils m’ont déjà coupé », je pousse un peu et là les sages femmes finissent pas la sortir: ici vient la douleur inexplicable, j’hurle une dernière fois puis on me pose mon bébé sur le ventre, je commence à pleurer de soulagement, puis je la regarde en pensant « alors elle est quelle couleur? Grise? violette? » … Non, elle est parfaite! Et les larmes continuent de sortir. Je me retourne vers le papa, qui pleure aussi … Ce moment est juste merveilleux, comme beaucoup le disent …

Enfin dernière appréhension, mon placenta ne sort pas tout seul, elles me demandent de repousser 2 fois… quand tu crois en avoir enfin terminé, et quand tu n’as plus la santé de ton bébé en jeu et que tu veux juste la prendre dans tes bras, la force est très dur à trouver …

Bref épreuve très éprouvante, très loin de l’accouchement idéal, bien que j’ai échappé à la césarienne, j’espère que le prochain passera comme une lettre à la poste! Je pense que je pourrais refaire un accouchement sans péri, mais pas de plus de 24h!

Bon on est pas loin des 150 lignes, mais c’était assez folklo donc pas mal de choses à dire … ^^’ J’espère que ça ne fera pas peur à celles qui vont accoucher, car même si j’appréhendais beaucoup, et que j’ai vécu beaucoup de ces appréhensions, on survit et on oublie vite 😉

Bisous

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mon accouchement »

  1. Coucou ! Paraît que la premier accouchement est souvent une longue histoire ! Dommage que la péridurale n’a pas fait effet quand il fallait … L’épisiotomie ça me fait beaucoup flipper, mais les conséquences d’une déchirure peuvent être bien plus graves donc bon.. :/

    Félicitations et bienvenue à la miss !

    J'aime

    1. Oui normalement les suivants sont beaucoup plus rapides, j’espère lol L’épisio c’est ce qui me faisait le plus flipper mais finalement j’ai pas tant souffert après coup, ça a bien cicatrisé, donc oui valait mieux ça qu’une déchirure.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s